Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Lettre ouverte à Madame Marisol TOURAINE Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Les patients
Article mis en ligne le 24 juin 2015
dernière modification le 1er juillet 2015

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Lorient, le 25 juin 2015

Madame Marisol TOURAINE

Ministre des Affaires sociales et

de la Santé

Lettre ouverte

Objet : Les patients.

Madame la Ministre,

Aujourd’hui les patients sont dans la rue, nous avons bien dit patients car nous le sommes également, l’avons été ou le serons.

Des patients certes un peu particuliers, qui ne connaissent que trop bien l’envers du décor, celui du soin en service hospitalier.

Depuis deux ans, à travers diverses mesures, jouant des tarifs ou des enveloppes dédiées aux missions d’intérêt général, vous mettez à mal les budgets hospitaliers et compromettez ainsi chaque fois un peu plus la prise en charge des patients que nous avons en mission de soigner.

Nous regardons, dans un cynique jeu de bonneteau, les Directeurs hospitaliers, nous « restituer » contre RTT une poignée de minutes en réduction quotidienne de travail, quand il ne s’agit pas de les glisser dans un temps de repas que nous ne pouvons déjà prendre autrement que sur le pouce, tout en restant prêts à répondre à une sonnette.

Si notre perplexité, dans un premier temps fut grande, notre colère qui lui succède ne l’est pas moins.

Par ce sinistre calcul, vous escomptez faire l’économie de plusieurs dizaines d’agents par hôpital, plusieurs milliers sur le plan national, mais contre cette froideur mathématique soyez assurée que, nous aussi, nous manierons la calculette :

  • temps d’habillage moyen en donnée quotidienne par agent 2 x 6 mn,
  • temps de repas que nous ne pouvons prendre 24 mn à 30 mn selon les établissements,
  • dépassement horaire moyen, toujours en donnée quotidienne 20 mn à 30mn pour une infirmière ou une Aide-Soignante qui travaille en service de soins.

Mis bout à bout 66 mn, rapportées en journées pleines sur un an, équivaut à, 33 jours. Multipliez par le nombre d’agents et voilà la facture réelle pour notre travail et les embauches indispensables qu’il vous faut désormais prévoir.

Actuellement, une infirmière contractuelle, après suppression de deux primes d’un montant de 90€ et 38€ est rémunérée, pour travailler à l’hôpital, 1410 € net pendant 6 ans, pour cette somme, au regard des responsabilités et de la charge de travail qui est la sienne, vous conviendrez que l’argent ne peut être la motivation.

Nous sommes dans la rue pour défendre des conditions de travail mais surtout une conception et une éthique du soin.

Nous refusons d’apparaître comme les complices d’une politique mortifère.

Quand d’autres se gargarisent d’une croissance retrouvée et entonnent des alléluias, nous savons, nous, que le patient atteint d’Alzheimer n’en verra rien. Les cancers sont en augmentation régulière sur toutes les tranches d’âge mais qu’importe, rien n’est prévu. Le vieillissement de la population exige plus de soins pour des patients souvent polypathologiques et de plus en plus nombreux. Nous gageons qu’eux aussi ne verront rien de ce 1,2% de croissance, c’est à dire de richesse supplémentaire.

Nous sommes les héritiers d’une utopie qui, à la Libération, a mis en place la Sécurité Sociale, l’Assurance chômage et la retraite pour empêcher que vieux, malades ou chômeurs, personne ne sombre dans la misère. C’est ce système de protection que vous mettez à mal et que nous défendons.

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) sera cette année encore l’occasion de nous faire entendre et encore plus nombreux, accompagnés cette fois d’autres patients, présents et à venir, car nos revendications sont celles de tous, jeunes et vieux, travailleurs et chômeurs ou tout simplement parce que nous avons un proche concerné, de par son état de santé.

La santé publique, l’hôpital ne seront pas sacrifiés au service du remboursement de la dette.

Recevez, Madame la Ministre, nos respectueuses salutations que nous nous engageons à renouveler sous les fenêtres de votre Ministère à la rentrée.

Marc KLANEC / Un patient

Secrétaire départemental du

Syndicat SUD Santé Sociaux

du Morbihan


BMP - 1.5 Mo

EN BLOUSE BLANCHE


Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • les_patients.pdf
  • 133.1 ko / PDF
  • greve.bmp
  • 1.9 Mo / BMP

Dans la même rubrique

Evènements

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2