Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Du jamais vu ! Hier, les adhérents de Sud...
Article mis en ligne le 17 décembre 2015
dernière modification le 29 octobre 2017

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Du jamais vu ! Hier, les adhérents de Sud Santé Sociaux Solidaires de la Sauvergarde 56 ont sollicité le Père Noël afin qu’il relaie, auprès de leur direction, leurs revendications. Et il a accepté. Il fallait oser. Hier, les adhérents de Sud Santé Sociaux Solidaires de la Sauvegarde 56 (*) ont demandé au Père Noël de leur donner un coup de main dans leur combat du moment.

BMP - 1.4 Mo

Sa mission : collecter les lettres de revendications, rédigées par les membres de Sud, seul syndicat présent au sein de l’association pour ensuite les transmettre à leur directeur. Et le célèbre homme à la barbe blanche a accepté.
Des limites à ne pas franchir
Dans leurs missives, les salariés dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail avec, en filigrane, « une précarisation des services et des salariés avec une utilisation croissante de contrats aidés ou de courte durée ». Dans le même temps, ils réclament une revalorisation de leur salaire et un mode de management qui respecte les valeurs prônées par la Sauvegarde.
Enfin, ils en ont assez du développement du système des appels d’offres et donc de la libéralisation de leur secteur d’activité qui se traduit « par une confiscation du pouvoir politique des associations, par la soumission des acteurs associatifs aux financeurs et par la maltraitance de l’éthique ».
« Au final, nous tendons vers le moins-disant social et cela, on ne peut pas l’accepter », clame Camille Rolland, délégué syndical SUD. « J’entends ces revendications, mais le monde a changé, réplique très calmement Jean-Guy Hémono, le directeur général.
Comme les autres, notre association doit faire face à une diminution des financements publics. Dans ce contexte, à nous d’imaginer de nouvelles façons d’agir afin de pouvoir continuer à répondre au mieux aux défis sociaux auxquels nous sommes confrontés ».
Priorité au dialogue
Au passage, le directeur s’oppose à la radicalité affichée par le syndicat Sud. « Le modèle social construit à la fin de la Seconde Guerre mondiale doit s’adapter aux réalités d’aujourd’hui. Je comprends qu’il puisse y avoir des tensions au sein de notre association. Mais c’est en privilégiant le dialogue que nous arriverons à les apaiser et à mettre en avant le travail fait par les salariés dont l’utilité sociale ne fait aucun doute ». (*)
La Sauvegarde 56 emploie 420 salariés. Elle intervient directement auprès de 10.000 personnes : protection de l’enfance, l’hébergement d’urgence, l’insertion professionnelle.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/tensions-a-la-sauvegarde-56-des-salaries-ecrivent-au-pere-noel-16-12-2015-10890719.php#i1ctwXfYSQtLGW0E.99


BMP - 1.5 Mo

Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2