Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Au bon vouloir des chefs ??
Article mis en ligne le 4 mai 2017
dernière modification le 26 juin 2017

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
JPEG - 9.8 ko

Au bon vouloir des CHEFS ??

Placez votre texte ici

PNG - 6.9 ko

La fusion des établissements de Port-Louis, Du Faouët, de Quimperlé et du CHBS en une entité unique entraine l’obligation de règles de gestions commune (cf. tracts du 06 juillet et du 21 octobre 2016).

Prime de service, temps partiels et mises en stages seront parmi les points sensibles que nous aborderons avec la Direction mais également et de façon plus immédiate dans ce calendrier de négociation très court les règles de notation et de promotion.

NOTATION et PROMOTIONS

La péréquation des notes.

Actuellement les critères de notation sont différents dans les 4 établissements.

Pour ne rien faciliter il est constaté que certains agents ont pu être défavorisés ou au contraire sur-notés au cours de leur carrière.

Il conviendra dans un premier temps de remédier aux inégalités à l’intérieur des tableaux d’avancements des différents établissements et d’effectuer la péréquation des notes.

La nouvelle grille de notation qui aurait cours dès 2018 serait linéaire et s’échelonnerait sur 44 échelons, de la note 15 à 24,50 contre 25 actuellement sur la grille en vigueur au CHBS.

Attention :

Chaque agent fera l’objet d’une nouvelle notation dans la nouvelle grille.

Seront pris en compte les périodes de contrats aidés et les congés maternités etc... Il appartiendra à l’agent d’en apporter la preuve à la DRH.

Chaque année d’activité apportera 0,25 points.

Les nouvelles règles de notation

Le principe général de la notation annuelle serait l’attribution d’1/4 de point chaque année (ont disparues de la grille les notes plateau à 2 ans, 20,25 et 3 ans, 20,75, 21,25 et 21,75).

Reste inchangée l’obligation pour le notateur d’attribuer une note à tout agent ayant exercé 6 mois minimum au cours de l’année en cours. (Sauf si l’absence supérieure à 6 mois est due au congé maternité).

Promotion : un nouveau paradigme

La nécessaire homogénéisation des pratiques de notation se présente pour la Direction comme une opportunité pour réformer les règles d’avancement de grades.

Si nous prenons les avancements infirmiers et A.S de 2016 nous constatons que les surnotes attribuées à certains agents n’interviennent que très marginalement dans l’attribution des grades.

4 agents surnotés pour 60 promotions dont 2 seulement ont réellement été aidés… pour gagner une année.

Avec les nouvelles règles la Direction entend pouvoir gratifier de 0,25 points « l’agent ayant eu une implication particulière… », une note sur 4. Une deuxième vitesse, également de 0,25 sur une période de 10 ans, pour assiduité, non cumulable avec la première.

L’agent conserverait ce quart de point supplémentaire à compter de son attribution.

Les conséquences à terme pourraient profondément bousculer les tableaux d’avancement. Pour 12 promotions au grade d’AS classe exceptionnelle nous aurions en potentialité 39 agents sur les rangs. La classe exceptionnelle pourrait être accordée à des agents plus jeunes qui en « priveraient » d’autres, plus âgés, avant leur départ en retraite. Cela pourrait repousser de 4 ans la promotion de l’agent « normal »…s’il y arrive.

L’âge ne serait plus un critère, cette disparition contribuerait à exclure des avancements de nombreux agents. Un impact direct et très fort sur les retraites.

Au bon vouloir des chefs ?

Interviendront dans l’avancement les critères d’ancienneté dans le grade et la note mais également l’évaluation professionnelle, la présence (hors les congés maternité) et…l’avis des Directions fonctionnelles et cadres supérieurs.

Nous dénonçons la perversité d’un système qui ne peut que contribuer à insécuriser le parcours promotionnel des agents et à introduire une compétition malsaine entre chacun.

Nous sommes persuadés que l’encadrement n’appréciera pas l’amplification des phénomènes de cour que cela génèrera, qu’ils veulent garder des relations professionnelles avec des agents qui ne soient pas, par obligation, devenus des courtisans.

Nous rejetons cette réforme insultante pour tous les professionnels que nous sommes, considérés par la Direction comme ne pouvant être investis dans leur travail, en finalité les patients, que par une course à la carotte.

Syndicat Sud Santé Sociaux du Morbihan
CHBS – 5 Avenue de Choiseul
56322 LORIENT CEDEX
Tel :02 97 06 98 73

PNG - 8.9 ko

 : Les informations SUD mises à jour à partir du flux RSS
.
.
.Nous suivre sur les réseaux sociaux

PNG - 321 octets
PNG - 691 octets
PNG - 905 octets
PNG - 9.4 ko
PNG - 2.6 ko
PNG - 2.7 ko
PNG - 7.7 ko

Téléchargements Fichier à télécharger :
  • La fusion des établissements de Port-Louis, Du Faouët, de Quimperlé et du CHBS en une entité unique entraine l’obligation de règles de gestions commune (cf. tracts du 06 juillet et du 21 octobre 2016).
  • 67.5 ko / OpenDocument Text

Evènements

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2