Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Services de gériatrie.Des agents tirent la sonnette d’alarme
Article mis en ligne le 17 septembre 2017

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Gériatrie à Lorient. Le syndicat Sud dénonce le manque de moyens

Ouest France

Gériatrie à Lorient. Le syndicat Sud dénonce le manque de moyens
À l’appel du syndicat Sud santé-sociaux, une partie du personnel des services de gériatrie du Centre hospitalier de Bretagne-Sud (Lorient et Hennebont) est en grève ce vendredi. En cause : "le manque de moyens".

"Des effectifs trop faibles, des conditions de travail qui se détériorent…" Une partie des agents intervenant dans les services de gériatrie dépendant du Centre hospitalier de Bretagne-Sud (Lorient et Hennebont) sont en grève ce vendredi.
À l’appel du syndicat Sud santé-sociaux, plusieurs de ces agents se sont rassemblés en tout début de matinée devant le hall de l’hôpital du Scorff, à Lorient.
Un CHSCT dédié à la gériatrie

À la demande de Sud, un Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail dédié à la gériatrie devait se tenir ce vendredi au CHBS. Le directeur de l’établissement étant absent, la réunion est reportée à la semaine prochaine.

Ce CHSCT a vocation à dresser un état de lieu de la gériatrie dans les établissements dépendant du CHBS, pour dessiner ensuite des pistes de travail. "On veut voir comment on peut améliorer la situation", indique Sud.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/geriatrie-lorient-le-syndicat-sud-denonce-le-manque-de-moyens-5248333

Le Télégramme

Une vingtaine d’agents hospitaliers des unités de gériatrie du CHBS ont manifesté, hier matin, devant le centre hospitalier du Scorff à l’appel de Sud santé sociaux. Ils dénoncent des effectifs insuffisants et des conditions de travail très difficiles. La liste des difficultés et attentes des personnels des services de gériatrie du centre hospitalier de Bretagne Sud (1) transmise à la direction est longue. Elle témoigne, selon le syndicat Sud santé sociaux, des dégradations des conditions de travail. « Le sous-effectif est chronique dans ces services. La fatigue, l’usure physique se traduisent par un absentéisme important », explique Marc Klanec, le délégué syndical qui a alerté, dès février, l’Agence régionale de santé sur ces réalités. Et cette situation a des conséquences sur la qualité des soins.
« Le week-end c’est pire »
« À Kerbernès, on finit parfois les toilettes des patients à 13 h, alors qu’on devrait servir le déjeuner à partir de 11 h 45. Ils sont de plus en plus âgés et dépendants, or nous avons de moins en moins de temps pour nous en occuper. En moyenne, nous avons treize minutes pour les lever, les habiller, refaire le lit. Il en faudrait le double. Nous n’avons plus le temps de discuter avec eux et, souvent, leurs proches sont obligés de nous aider », confie une aide-soignante. « Le week-end c’est pire ! Comme nous ne sommes pas suffisamment nombreux, les patients restent au lit toute la journée », ajoute un collègue. Hier matin, ils sont venus exprimer leur ras-le-bol à l’entrée de l’hôpital du Scorff pour interpeller leur direction et le public. « On est comme à l’usine ! On n’a plus le temps de souffler.
C’est inhumain pour les patients et le personnel. Cette situation nous dégoûte peu à peu de notre métier », admet un autre.
« Il manque plus de 800 places dans le pays de Lorient »
Un rapport national confirme cette situation dans les services de gériatrie et dresse un diagnostic alarmant. « Et il faut savoir que l’état des lieux est encore plus sombre au pays de Lorient », affirme Serge Klanec. « Les plus de 75 ans représentent 35,7 % de la population sur le secteur Lorient-Quimperlé contre 21,8 % sur le secteur Vannes-Ploërmel. Or le taux d’équipement en Ephad, pour cette population, est de 4,2 % sur notre secteur, contre 8 % sur celui de Vannes-Ploërmel », précise le délégué de Sud santé. « Dans le pays de Lorient, il manque plus de 800 places dans les structures d’accueil pour les personnes âgées. »
« Le mouvement est enclenché »
Cette situation pèse aussi sur les urgences souvent débordées par un afflux de personnes âgées. « Il est temps de se faire entendre ! On ne lâchera pas. Le mouvement est enclenché », déclare le personnel en colère. Pour l’heure, ils ont obtenu la convocation d’un CHSCT extraordinaire la semaine prochaine sur les conditions de travail dans les unités de gériatrie. (1) Eudo de Kerlivio et maison de retraite à Hennebont, Kerbernès, service de médecine générale gériatrique au Scorff.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/services-de-geriatrie-des-agents-tirent-la-sonnette-d-alarme-16-09-2017-11665945.php#k7xPdWALVMxA8LL2.99
http://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/services-de-geriatrie-des-agents-tirent-la-sonnette-d-alarme-16-09-2017-11665945.php


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Evènements

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2