Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Les arrêts maladie à l’hôpital ou en cliniques tiennent avant tout aux conditions de travail
Article mis en ligne le 23 novembre 2017

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Article paru dans Hospimedia le 20 novembre :

Les différents métiers hospitaliers présentent des conditions de travail très hétérogènes, qui expliquent les variations de durée des arrêts maladie au sein des établissements de santé, publics et privés. La Drees revient sur plusieurs critères d’ores et déjà observés : fonctions professionnelles, âge, sexe, rémunération ou indemnisation.
Ce sont les conditions de travail qui ont le plus d’impact sur le recours aux arrêts maladie, et les établissements de santé sont l’un des secteurs où on en compte le plus, "avec 10 jours d’absence déclarés pour maladie par an en moyenne, contre 7,9 dans l’ensemble des secteurs", d’après une nouvelle étude* de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) sur les éléments influençant le recours aux arrêts maladie (n° 1038, novembre 2017). Les résultats (à télécharger ci-dessous) montrent que le statut des établissements de santé, l’indemnisation des jours d’arrêt ou le sexe des professionnels n’ont que peu d’incidence sur la durée de l’arrêt. "Les pénibilités auxquelles les personnels hospitaliers sont confrontés sembleraient jouer un rôle important dans leur recours aux arrêts de travail."


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2