Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Sud santé : « Il y a urgence d’agir ! »
Article mis en ligne le 11 janvier 2018

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

http://www.letelegramme.fr/…/sud-sante-il-y-a-urgence-d-agi…

Le syndicat Sud santé sociaux tire la sonnette d’alarme sur la situation aux urgences. Après un courrier adressé la semaine dernière au directeur du CHBS, dans lequel il dénonçait une « situation préoccupante » et s’inquiétait « de risques d’erreur et de défaut de surveillance », Sud a décidé, hier, de hausser le ton en déposant un préavis de grève à partir de dimanche et en appelant à une mobilisation lundi, à l’occasion de la réunion du prochain comité technique. « Les patients doivent retrouver immédiatement des conditions d’accueil décentes et une réponse à leur légitime attente de soins sécurisés. Le personnel, médical et paramédical est à bout. Toutes et tous refusent cette grave et brutale dégradation de leurs conditions de travail ». Le syndicat formule quatre revendications pour faire face à cette situation, tout particulièrement « l’ouverture immédiate des douze lits en jachère. Il est scandaleux que les patients subissent de telles conditions d’accueil alors que des lits sont disponibles ». Sud réclame aussi la création d’un poste infirmier permanent à l’accueil des urgences et le renfort d’une aide soignante.
« Nous demandons aussi que cesse la fin de l’utilisation des lits surnuméraires (NDLR : un lit supplémentaire dans des chambres simples) ».
Une surprenante note d’information aux usagers
Enfin, le syndicat s’étonne d’une initiative prise par la direction pour accélérer le départ des patients et ainsi libérer de la place. Dans une note d’information à l’attention des usagers, elle les invite à respecter la date de sortie fixée par le médecin. « Afin d’optimiser l’accès de tous à une prise en charge de qualité, les établissements publics de santé doivent demeurer très vigilants quant à la durée d’hospitalisation de chaque patient », rappelle la direction clientèle, parcours patients et relations avec les usagers. « En cas de refus d’une sortie médicalement possible, vous pouvez mettre en difficulté l’établissement mais surtout priver un autre patient d’une prise en charge dans une unité de soins. Par conséquent, nous serons contraints de déclarer ce refus à l’assurance-maladie et de vous facturer les frais correspondants ». Ce rappel en aurait surpris plus d’un par son contenu. « Il ne règle en rien le problème puisqu’il manque avant tout de structures d’accueil de convalescence. Les séjours prolongés concernent des personnes fragilisées, isolées », s’indigne Sud santé sociaux.


Forum
Répondre à cet article

Evènements

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2018 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2