Sud Santé Sociaux 56
Solidaires Unitaires Démocratiques (SUD)

Site du syndicat Sud santé sociaux du centre hospitalier du Scorff (CHBS)de la ville de Lorient

Communiqué de Presse urgences 2 juillet 2019
Article mis en ligne le 30 juin 2019

par yc
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Aux Urgences la mobilisation se poursuit et s’amplifie.
Pour obtenir des hausses d’effectifs, de salaires et des lits supplémentaires, SUD Santé Sociaux appelle, mardi 2 juillet, les personnels de l’ensemble des sites d’urgences à intensifier leur grève.
Après la mobilisation du 6 et du 20 juin, le syndicat espère de nouveau « élever le rapport de force » dans un contexte de « multiplication des conflits » aux urgences mais aussi en psychiatrie ou dans les maisons de retraite.
Pour « déverrouiller les cordons de la bourse », il y aura un rassemblement devant le ministère des Finances à Paris, où se tiendra le rendez-vous salarial annuel de la Fonction publique.
« Attributions de financements supplémentaires », « arrêts de fermetures de services » et de « lits », « augmentation des salaires », « abandon des projets de loi » sur la santé et la fonction publique… Les revendications ne changent pas depuis le précédent appel à une grève nationale le 11 juin dernier.
Quant à la question spécifique des urgences, « les récentes déclarations de la ministre de la Santé Agnès Buzyn ne répondent pas aux attentes des professionnels », estiment les personnels. Après trois mois de grève, la ministre a promis de débloquer 70 millions d’euros pour les urgences, notamment pour financer des primes, c’est largement insuffisant !
Nous continuons de réclamer de « des effectifs en personnel supplémentaires, des lits en aval nécessaires pour le « zéro patient sur les brancards dans les couloirs » et une « revalorisation importante et immédiate de nos salaires ».
Concernant le GHBS et plus largement le Territoire de Santé n°3, nous rappellerons que c’est le manque de lits d’aval qui explique principalement l’engorgement des services des urgences. Les derniers chiffres relevés sur ce territoire annonce un manque de près de 1000 places en structures pour personnes âgées EHPAD, USLD, SSIAD…
Plus localement, il est urgent de rapprocher physiquement la maison médicale de garde aux pieds des urgences et ainsi réguler concrètement le flux. Les freins et écueils ne sont plus entendables au regard de la situation alarmante aujourd’hui et pour la crise estivale à venir. Nous ne comprenons pas qu’il n’y ait pas d’évolution sur ce sujet récurrent.
Pour le syndicat Sud santé Sociaux du GHBS : il n’y aura pas de trêve estivale !


Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Evènements

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2010-2019 © Sud Santé Sociaux 56 - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.90
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2